Suivi de la biodégradation des hydrocarbures par le couplage des mesures géophysiques électriques du sol (polarisation provoquée) et des analyses des gaz (concentration du CO2 et isotopie du carbone)

Résumé : La biodégradation stimulée est une méthode de dépollution in situ utilisée pour dégrader des hydrocarbures. Son suivi se fait actuellement via des forages coûteux et trop peu nombreux. Ce travail de thèse propose d’améliorer le suivi d’une biodégradation en combinant des méthodes géophysiques électriques (polarisation provoquée) et des analyses de CO2 (flux en surface et isotopie du carbone). Ces outils ont été testés à l’échelle du laboratoire, puis mis en œuvre sur un site pilote en cours de dépollution. La dégradation aérobie du toluène en colonnes par une souche bactérienne connue (Rhodococcus wratislaviensis) a été caractérisée par une production de CO2, un fractionnement isotopique du carbone, et par une évolution de la résistivité électrique complexe du milieu poreux, en corrélation avec les analyses microbiologiques et géochimiques. Ces résultats ont permis de mettre en place un suivi à l’échelle du terrain. Le site est une station-service où des fuites d’essences et de gasoil ont eu lieu il y a une quinzaine d’années. Une tranchée apporte de l’oxygène à la nappe pour stimuler les processus bactériens aérobies. Des campagnes géophysiques ainsi que des analyses de CO2 ont été réalisées à partir de février 2014. Les premiers résultats montrent une zone plus conductrice et plus chargeable qui correspond à la zone polluée définie par les analyses géochimiques en forages. De plus, au niveau de cette zone, de fortes émissions de CO2 ont été mesurées avec une signature isotopique caractéristique d’une biodégradation d’hydrocarbures. Ces résultats montrent l’intérêt de combiner des méthodes géophysiques avec des analyses de gaz pour surveiller des zones de biodégradation et, d’ores-et-déjà, permettent de fournir une méthodologie non destructrice et originale de monitoring in situ.
Type de document :
Thèse
Géophysique [physics.geo-ph]. université d'Orléans, 2014. Français
Liste complète des métadonnées

https://hal-brgm.archives-ouvertes.fr/tel-01128608
Contributeur : Cécile Noel <>
Soumis le : mardi 10 mars 2015 - 09:47:10
Dernière modification le : jeudi 12 juillet 2018 - 01:27:33
Document(s) archivé(s) le : lundi 17 avril 2017 - 06:30:23

Identifiants

  • HAL Id : tel-01128608, version 1

Collections

Citation

Cécile Noel. Suivi de la biodégradation des hydrocarbures par le couplage des mesures géophysiques électriques du sol (polarisation provoquée) et des analyses des gaz (concentration du CO2 et isotopie du carbone). Géophysique [physics.geo-ph]. université d'Orléans, 2014. Français. 〈tel-01128608〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

342

Téléchargements de fichiers

321