Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

On the non-existence of a Cadomian basement in southern France (Pyrenees, Montagne Noire): implications for the significance of the pre-Variscan (pre-Upper Ordovician) series

Résumé : Le modèle classique selon lequel, dans les Pyrénées et la Montagne Noire, existerait un socle cadomien granitique et métamorphique surmonté d'une couverture sédimentaire paléozoïque, doit être révisé, maintenant que les granitoïdes à l'origine des orthogneiss varisques de type Canigou dans les Pyrénées et Somail dans la Montagne Noire sont datés par U-Pb sur zircons à environ 474 Ma (Ordovicien inférieur, plus précisément Arénigien) [Cocherie et al., 2005]. Ces laccolithes sont intrusifs dans la partie inférieure d'une série pré-varisque constituée (dans les Pyrénées) par : (i) à la base, le Groupe de Canaveilles, shalo-grauwackeux et volcano-sédimentaire, vendien (= fini-néoprotérozoïque) (à Cambrien basal ?) par datation U-Pb à 581 ± 10 Ma de rhyo-dacites et par comparaison avec l'Alcudien supérieur ibérique ; (ii) au sommet, le Groupe de Jujols, gréso-pélitique, rapporté au Cambrien (s.l.) par comparaison avec les séries fossilifères des régions voisines, et dont la base est soulignée par les olistostromes de la formation de Tregurà. Les séries paragneissiques profondes, métagrauwackeuses, jusqu'à présent considérées comme dérivant de terrains néoprotérozoïques plus ou moins métamorphiques appartenant au socle cadomien, sont assimilées au Groupe de Canaveilles, dont elles ne diffèrent que par un degré métamorphique hercynien nettement plus élevé. Il n'existe donc pas de socle cadomien, granitique et/ou métamorphique, dans le sud de la France. Le Groupe de Canaveilles relève cependant d'une dynamique sédimentaire et volcanique contemporaine de la fin du cycle cadomien, dans le contexte géodynamique de marge active-transformante de l'époque. Le Groupe de Jujols, qui lui succède, en concordance et parfois en continuité, inaugure, dans un contexte extensif, un cycle sédimentaire et magmatique anté-Ordovicien supérieur, dont relèvent les métagranites ordovicien inférieur. Le Groupe de Canaveilles formerait la partie supérieure de séries néo-protérozoïques (cadomiennes) très épaisses (> 15 km ?), comme c'est le cas des séries alcudiennes de l'Ibérie centrale, et qui se seraient déposées dans un bassin particulièrement subsident, probablement un bassin d'arrière-arc. Ces séries cadomiennes constituent une partie importante de la croûte pré-varisque et pourraient s'être déposées sur un socle paléoprotérozoïque métamorphique, aujourd'hui « caché » dans la croûte inférieure, formée pour l'essentiel de granulites restitiques fini-varisques.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-brgm.archives-ouvertes.fr/hal-03783854
Contributeur : Frédérique COUFFIGNAL Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : jeudi 22 septembre 2022 - 14:24:39
Dernière modification le : vendredi 23 septembre 2022 - 04:59:44

Fichier

643.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Bernard Laumonier, Albert Autran, Pierre Barbey, Alain Cheilletz, Thierry Baudin, et al.. On the non-existence of a Cadomian basement in southern France (Pyrenees, Montagne Noire): implications for the significance of the pre-Variscan (pre-Upper Ordovician) series. Bulletin de la Société Géologique de France, Société géologique de France, 2004, 175 (6), pp.643-655. ⟨10.2113/175.6.643⟩. ⟨hal-03783854⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

0

Téléchargements de fichiers

0