Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

La subjectivité du changement climatique dans l'espace insulaire. Le cas de Saint-Pierre-et-Miquelon

Résumé : Les îles sont les premières concernées par le changement climatique (CC) : leur taille réduite, leurs altitudes généralement basses, leur dépendance à l'extérieur, accentuent leur vulnérabilité aux risques naturels, particulièrement littoraux, aggravés par le CC (Bertrand et Richard, 2011). Aujourd'hui, la mise en place de l'adaptation au CC est critiquée par une partie de la littérature scientifique. Certains soulignent que les études sur l'adaptation insulaire se penchent essentiellement sur les Petits Etats Insulaires en Développement et négligent de nombreuses îles également vulnérables, ce qui génère un biais scientifique (Petzold et Magnan, 2019). D'autres dénoncent un manque d'articulation entre le local et le global, ainsi que le manque de prise en considération des populations et du contexte territorial (Brédif et al., 2015). Face à ces problématiques, certains chercheurs proposent d'intégrer l'étude des perceptions et représentations dans les démarches d'adaptation au CC (Lammel et al., 2012). A travers le cas de Saint-Pierre-et-Miquelon, nous proposons de nous intéresser aux représentations cognitives et spatiales du CC des insulaires. Pour cela, des entretiens individuels, des questionnaires et des cartes mentales ont été menées, au cours de deux missions fin 2018 et en été 2019, en parallèle d'une analyse historique portant sur les risques littoraux aggravés par le CC. A Saint-Pierre-et-Miquelon, les premiers résultats montrent que les effets du CC sont ressentis et observés de manière inégale, comme dans de nombreux territoires (Friesinger et Bernatchez, 2010). Parfois le lien entre le phénomène cité et le CC n'est pas directement effectué, ce qui est le cas pour l'érosion. D'autres phénomènes sont mentionnés comme liés au changement climatique, à l'image d'une modification du régime des vents, sans que ce lien ne puisse être réellement confirmé par les analyses existantes. La représentation mentale de certains aléas a connu une évolution récente : l'érosion, l'élévation du niveau de la mer et le recul du trait de côte ont été perçus comme des risques récemment, probablement du fait de la mise en avant progressive du CC dans les discours et les médias avec la mise en oeuvre du PPRL. Le phénomène de submersion marine, bien qu'anciennement connu, a pris de plus en plus d'importance. Nous avons également déterminé les lieux perçus localement comme les plus vulnérables au CC, ainsi que ceux considérés comme ayant le plus d'enjeux à sauvegarder face au CC, au-delà de la seule sécurité humaine. On constate en premier lieu un fort attachement aux lieux historiques d'implantation humaine (village de Miquelon, île-aux-Marins). Ensuite apparaissent les secteurs ayant un enjeu environnemental (isthme de Miquelon-Langlade), puis ceux ayant un enjeu économique (littoral de la ville de Saint-Pierre), sanitaire (hôpital de Saint-Pierre) ou liés aux réseaux de communication (aéroport de Saint-Pierre), chacun des sites combinant plusieurs enjeux. Ces premiers résultats-qui seront complétés d'ici octobre 2019-montrent que le CC s'incarne dans les représentations cognitives et spatiales des insulaires. Ces dernières s'appuient sur les pratiques et usages actuels et anciens du territoire, en lien avec les problématiques actuelles locales.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-brgm.archives-ouvertes.fr/hal-02304020
Contributeur : Xénia Philippenko <>
Soumis le : mercredi 2 octobre 2019 - 18:25:58
Dernière modification le : vendredi 15 mai 2020 - 02:37:21

Fichiers

XeniaPhilippenko_Résumé_Île...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02304020, version 1

Collections

Citation

Xénia Philippenko, Lydie Goeldner-Gianella, Gonéri Le Cozannet, Ywenn de la Torre. La subjectivité du changement climatique dans l'espace insulaire. Le cas de Saint-Pierre-et-Miquelon. Îles 2019 : Regards croisés des sciences, des cultures et de la société, Oct 2019, Brest, France. ⟨hal-02304020⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

60

Téléchargements de fichiers

21