Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Environnements de dépôt des formations de fer rubanées archéennes de type Algoma et leurs implications sur la minéralisation aurifère

Résumé : Les formations de fer rubanées (FFR) de type Algoma sont des roches sédimentaires d'origine chimique, constituées d'une alternance de minéraux riches en fer et de chert, stratigraphiquement associées à des roches volcaniques sous-marines et situées dans des ceintures de roches vertes archéennes. Ces roches sont parfois associées à des gisements aurifères et l'hypothèse d'un enrichissement primaire en or des FFR a été proposée par certains pour expliquer la présence de gisements d'or dans certaines FFR et non dans d'autres. Les conditions menant à la formation des FFR et leurs caractéristiques géologiques demeurent controversées, principalement en raison de la superposition des effets de la déformation post-sédimentaire et du métamorphisme associé, mais également en raison de l'absence d'analogues modernes permettant de réaliser des études comparatives. Récemment, il a été suggéré que l'abondance des éléments du groupe des terres rares (ETR) et de l'yttrium dans les bandes de chert, lesquelles sont peu réactives et très résistantes aux modifications post-déposition et ainsi beaucoup plus susceptibles de conserver leurs caractéristiques géochimiques primaires, pouvait fournir des informations primordiales sur l'environnement de dépôt des FFR. L'analyse géochimique par ablation laser et spectrométrie de masse à plasma couplé par induction (LA ICP-MS) a été effectuée sur des bandes de chert de quatre gisements aurifères canadiens (i.e., Meadowbank, Meliadine, Musselwhite et Beardmore-Geraldton) associés à des FFR. Le chert de ces quatre sites est caractérisé par : (1) un enrichissement en ETR lourdes couplé à une anomalie positive en La et Y indiquant l'interaction de l'eau de mer avec des oxyhydroxydes de fer; (2) l'anomalie positive en Eu indiquant une contribution variable de fluides hydrothermaux de haute température (>250°C); et (3) un rapport Y/Ho près des valeurs chondritiques (i.e., Y/Ho≈27) et des concentrations en ETR cohérentes témoignant d'une contamination détritique variable. Les valeurs de pH de la colonne d'eau au moment de la précipitation du chert ont été évaluées en utilisant le rapport Ce/Ce* MUQ. Ainsi, un ratio positif suggère des conditions relativement acides (i.e., pH ≤ 5) pour la plupart des échantillons, alors que des conditions plus alcalines (i.e., pH ≥ 5) illustrées par un rapport négatif, sont indiquées pour les échantillons montrant une précipitation d'oxyhydroxyde de fer dans les bandes de chert. L'étude comparative de ces quatre sites indique que la composition primaire, l'environnement de dépôt et les conditions de formation des FFR ne semble pas influencer la formation de gisements d'or, appuyant l'origine épigénétique des gisements aurifères associés aux FFR.
Liste complète des métadonnées

https://hal-brgm.archives-ouvertes.fr/hal-02284216
Contributeur : Blandine Gourcerol <>
Soumis le : mercredi 11 septembre 2019 - 15:32:28
Dernière modification le : lundi 11 mai 2020 - 09:42:03
Archivage à long terme le : : samedi 8 février 2020 - 00:12:22

Fichiers

Gourcerol-etal-BIFs_ASF.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02284216, version 1

Collections

Citation

Blandine Gourcerol, Phillips Thurston, Daniel Kontak. Environnements de dépôt des formations de fer rubanées archéennes de type Algoma et leurs implications sur la minéralisation aurifère. 17ème congrès français de sédimentologie - ASF 2019, Oct 2019, Beauvais, France. ⟨hal-02284216⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29

Téléchargements de fichiers

14