Comportement non-CHARAC: un outil pour l’identification des évènements magmatiques potentiellement minéralisés

Résumé : Les paramètres qui contrôlent le comportement des éléments traces dans les systèmes magmatiques et aqueux ont été étudiés en analysant la distribution de l’Y, des éléments terres rares (ETRs), du Zr et de l’Hf. Si un système géochimique est caractérisé par un comportement des éléments traces de type CHARAC (CHArge-and-RAdius-Controlled), les éléments de charge et rayon similaires, comme les paires Y-Ho et Zr-Hf, présentent des comportements cohérents, et conservent des rapports chondritiques. De plus, les spectres d’ETRs seront des fonctions lissées dépendant du rayon ionique et du nombre atomique. En revanche, les solutions aqueuses et leurs précipités présentent des rapports Y/Ho et Zr/Hf non-chondritiques, et des spectres d’ETRs irréguliers. Le processus important, qui cause le fractionnement des éléments traces dans ce média aqueux, est la complexation chimique. Par conséquent, par opposition aux liquides silicatés purs, les systèmes aqueux sont caractérisés par un comportement des éléments traces non-CHARAC, et la structure électronique doit être considérée comme un paramètre additionnel important. Les magmas riches en silice qui sont généralement riches en H2O, Li, B, F, P et/ou Cl, sont transitionnels entre des liquides silicatés purs et des fluides hydrothermaux. Dans de tels systèmes transitionnels un comportement non-CHARAC des éléments traces peut être dû à une complexation chimique avec une grande variété de liants, conduisant à des coefficients de partition minéral/liquide (magmatique ou aqueux) extrêmement sensibles à la structure et à la composition du magma. Il a été montré que le comportement des éléments traces dans des magmas évolués riches en H2O, Li, B, F, P et/ou Cl ressemble au comportement des éléments traces dans des liquides aqueux, et est clairement différent de leur comportement dans des liquides silicatés purs. D’après Jowitt (2013), des magmas riches en fluor peuvent avoir une influence positive sur la formation de gîtes de type IOCG et associés, comme par exemple le lien existant entre le magmatisme de type LIP de Gawler riche en F et le gîte riche en F d’Olympic Dam. Les fluides riches en F dérivant de magmas riches en silice seraient capables de transporter de fortes concentrations d’un large éventail d’éléments, comme les terres rares et l’U. Cette connexion suggère que les magmas riches en F peuvent avoir un rôle important dans la formation de gîtes de type IOCG, et indique que les intrusions associées aux magmas de type LIP riches en F pourraient être des cibles éventuelles pour les dépôts de type IOCG et associés. La présence de F pourrait être tracée en utilisant le comportement non-CHARAC des éléments traces dans les roches magmatiques. Il en va de même pour les unités métasomatiques dont la spéciation des éléments terres rares est elle aussi influencée par les éléments volatils dont le fluor (Montreuil et al., 2016a, b).
Keywords : Geochimie
Type de document :
Poster
Québec Mines 2016, Nov 2016, Québec, Canada
Liste complète des métadonnées

https://hal-brgm.archives-ouvertes.fr/hal-01488336
Contributeur : Olivier Blein <>
Soumis le : lundi 13 mars 2017 - 15:30:51
Dernière modification le : samedi 22 juillet 2017 - 01:08:03

Fichier

POSTER_G107_CHARAC.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01488336, version 1

Collections

Citation

Olivier Blein, Louise Corriveau. Comportement non-CHARAC: un outil pour l’identification des évènements magmatiques potentiellement minéralisés. Québec Mines 2016, Nov 2016, Québec, Canada. 〈hal-01488336〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29

Téléchargements de fichiers

32