Une carte expérimentale des températures des granitoïdes armoricains établie par géothermométrie Ti-Zr-REE - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Poster De Conférence Année : 2016

Une carte expérimentale des températures des granitoïdes armoricains établie par géothermométrie Ti-Zr-REE

(1, 2) , (2)
1
2

Résumé

Différents travaux portant sur la solubilité des phases accessoires dans les magmas granitiques fournissent des méthodes indépendantes de calcul des températures de mise en place des granitoïdes d'après leurs teneurs en Zr (Watson et Harrison, 1983), terres rares (Monthel, 1993) ou Ti (Hayden et Watson, 2007). Ces méthodes ont été testées sur les roches plutoniques du massif armoricain pour lesquelles une base de données de près de 2500 analyses géochimiques a été constituée au BRGM. Des températures ont ainsi été calculées sur près d'une centaine de massifs, par au moins une méthode (Ti), le plus fréquemment deux (Ti-Zr) et plus rarement trois (Ti-Zr-REE), selon le nombre d'éléments dosés. Cette démarche met en évidence une excellente cohérence entre les températures obtenues d'après Ti et Zr dans un intervalle de SiO2 compris en 65 et 73%. En-deçà ces méthodes ne sont pas utilisables du fait d'une probable sous-saturation des magmas en minéraux accessoires et au-delà, la méthode Ti peut être limitée par une incertitude trop élevée (ex. ± 0,05%) sur le dosage de TiO2. A partir des résultats une carte des températures de mise en place des granitoïdes armoricains a été établie qui couvre à la fois le magmatisme cadomien (Trégor, Mancellia) et le magmatisme varisque (cambrien à carbonifère). Cette carte peut être traitée par tranches d'âges, révélant des évolutions temporelles au sein d'un domaine donné (ex. domaine sud-armoricain) ou des contrastes entre domaines à une époque donnée. Un résultat important est la mise en évidence d'une gamme de températures de près de 250°C (~ 900-650°C) pour des roches se situant dans un intervalle réduit de teneurs en SiO2 (~ 65-75%), et l'existence de températures souvent élevées (> 800°C) pour des granitoïdes d'origine clairement crustale (granodiorites et leucogranitesperalumineux) mis en place aux derniers stades d'évolution des orogènes cadomiens (magmatisme mancellien) et varisques (leucogranites sud-bretons).
Fichier principal
Vignette du fichier
RST-2016_Tripot_Thieblemont_Granite_Massif_Armoricain.pdf (523.3 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-01366036 , version 1 (14-09-2016)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01366036 , version 1

Citer

Loréna Tripot, Denis Thiéblemont. Une carte expérimentale des températures des granitoïdes armoricains établie par géothermométrie Ti-Zr-REE. 25ème Réunion des sciences de la Terre (RST 2016), Oct 2016, Caen, France. 2016. ⟨hal-01366036⟩

Collections

BRGM UNIV-ORLEANS
51 Consultations
31 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More