Caractérisation des écoulements souterrains en milieu semi-perméable par approche couplée géochimie-hydrodynamisme – Application sur les formations molassiques tertiaires dans le secteur de Gondrin (Gers, France)

Résumé : Dans le sud du Bassin d’Aquitaine, la couverture molassique tertiaire contribuerait à la recharge de l’aquifère des Sables Infra-Molassiques sous-jacent (André, 2002 ; Douez, 2007 ; Malcuit, 2012). Au sein de cette couverture molassique assimilée à un aquitard, de nombreuses hétérogénéités existent, avec la présence d’aquifères locaux de natures géologiques variées et d’épaisseur variables. Les hétérogénéités jouant un rôle déterminant dans les modalités d’écoulement au sein des Molasses (vitesses de transfert, qualité de l’eau…), la détermination des propriétés hydrodynamiques et des caractéristiques hydrogéochimiques au sein de cet ensemble molassique s’avère primordial pour appréhender le fonctionnement du système, en particulier les mécanismes de transferts verticaux. Le secteur de Gondrin (Gers, France) est constitué par des formations géologiques d’âge oligocène à miocène (comprenant les Calcaires de l’Agenais blancs et gris, les calcaires de Gondrin/Herret, les calcaires de Pellecahus, Lectoure inférieur et Larroque St-Sernin) et constituant un analogue accessible aux molasses plus profondes. Le site a été retenu en raison de la présence de nombreux points d’eau (sources, puits, forages) accessibles à la mesure et aux prélèvements en vue d’analyses géochimiques. Des mises en solution d’échantillons solides de chaque horizon et la caractérisation minéralogique de ces roches (DRX) sont réalisées en vue de déterminer l’existence de variations lithologiques ou de structures géologiques qui ne sont pas visibles à partir d’investigations géologiques classiques. Concomitamment, la chimie en éléments majeurs (Ca, Mg, K, Na, HCO3, Cl, SO4, SiO2) et en éléments traces (Al, As, Ba, B, Cu, Fe, Li, Mn, Rb, Sr, Se, Zn…) des sources est suivie afin d’obtenir des renseignements sur les mécanismes d’écoulement, l’origine et le cheminement de l’eau dans les aquifères présents au sein de la Molasse. Les caractéristiques hydrodynamiques des horizons présents au sein de la Molasse sont obtenues par essais de perméabilité (Kh et Kv) en laboratoire sur des cylindres (plugs) prélevés directement à l’affleurement. La détermination des perméabilités associée aux campagnes piézométriques en hautes eaux et en basses eaux, permettront de déterminer les directions et sens de l’écoulement de l’eau souterraine. L’ensemble de ces résultats permettra d’apporter les premiers éléments de compréhension du fonctionnement qualitatif du système en préalable à toute approche quantitative ultérieure.
Type de document :
Communication dans un congrès
25ème Réunion des sciences de la Terre (RST 2016), Oct 2016, Caen, France. 2016, 〈http://rst2016-caen.sciencesconf.org/〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-brgm.archives-ouvertes.fr/hal-01334673
Contributeur : Anita Faucher <>
Soumis le : mardi 21 juin 2016 - 10:46:16
Dernière modification le : vendredi 16 mars 2018 - 13:40:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01334673, version 1

Collections

Citation

Anita Faucher, Dupuy Alain, Michel Franceschi, Laurent André, Larroque François, et al.. Caractérisation des écoulements souterrains en milieu semi-perméable par approche couplée géochimie-hydrodynamisme – Application sur les formations molassiques tertiaires dans le secteur de Gondrin (Gers, France). 25ème Réunion des sciences de la Terre (RST 2016), Oct 2016, Caen, France. 2016, 〈http://rst2016-caen.sciencesconf.org/〉. 〈hal-01334673〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

93