Projet Eaurigine, Caractérisation de la paléorecharge des aquifères du nord du Bassin aquitain par l'utilisation de traceurs isotopiques et des gaz rares

Résumé : Réalisé dans le cadre d’un partenariat entre laboratoires universitaires (ENSEGID et CENBG), et le BRGM d’autre part et financé avec le soutien du Conseil Général de Gironde et de l'Agence de l'Eau Adour-Garonne, ce travail vise à améliorer la connaissance des systèmes aquifères du nord du Bassin aquitain. Au total 36 nouveaux points ont été prélevés dans les nappes du Miocène, de l’Oligocène, de l’Éocène, du Campanien, du Cénomanien et du Jurassique. Les cations et anions majeurs, et éléments traces, les isotopes stables de l’eau (18O, 2H) et les isotopes du carbone (14C et 13C) ont été analysés sur la totalité des échantillons, dans le but d’acquérir de nouvelles données dans des secteurs peu ou pas étudiés avec ces outils. Ces mesures viennent enrichir les données déjà disponibles issues de la littérature. C’est ainsi 127 mesures d’activité en 14C avec les mesures de 13C correspondantes qui ont pu être utilisées pour recalculer des temps de résidence. Nous disposons également de 152 mesures sur les isotopes de l’eau (18O et 2H). Les résultats montrent des temps de résidence élevés déterminés par le 14C pour les eaux les plus appauvries en 18O et 2H. L'absence de période de recharge liée à la mise en place d’un pergélisol continu lors du dernier Maximum Glaciaire a été mis en évidence par de nombreux auteurs dans des régions de l'Europe du Nord, or en Aquitaine cette absence de recharge n'est pas clairement identifiée. Les mesures de gaz rares (Ne, Ar, Kr, Xe) ont permis une détermination des paléotempératures lors de la recharge des eaux dans 13 prélèvements d’eau couvrant des temps de résidence allant de 3 000 ans (BP) à 32 000 ans (BP). Ces mesures mettent en évidence au maximum glaciaire, il y a environ 20 000 ans, un écart de température de l’ordre de 5,7°C par rapport à l’actuel. Ces températures ne permettent pas la mise en place d’un pergélisol continu qui agit comme un imperméable qui empêche la recharge et redirige les écoulements.
Type de document :
Communication dans un congrès
RST 2014 : 24e réunion des sciences de la terre , Oct 2014, Pau, France. 2014
Liste complète des métadonnées

https://hal-brgm.archives-ouvertes.fr/hal-01330153
Contributeur : Marc Saltel <>
Soumis le : vendredi 10 juin 2016 - 10:02:06
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:15:25

Identifiants

  • HAL Id : hal-01330153, version 1

Collections

Citation

Marc Saltel, Bernard Lavielle, Bertrand Thomas, Romain Rebeix, Michel Franceschi. Projet Eaurigine, Caractérisation de la paléorecharge des aquifères du nord du Bassin aquitain par l'utilisation de traceurs isotopiques et des gaz rares. RST 2014 : 24e réunion des sciences de la terre , Oct 2014, Pau, France. 2014. 〈hal-01330153〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

51