Exposition des eaux souterraines peu profondes à Escherichia coli résistant aux antibiotiques : approche hydrochimique pour identifier les sources et les voies de transfert - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année :

Exposition des eaux souterraines peu profondes à Escherichia coli résistant aux antibiotiques : approche hydrochimique pour identifier les sources et les voies de transfert

(1) , (1) , (1) , (2) , (3)
1
2
3

Résumé

L'antibiorésistance est une préoccupation croissante en termes de santé humaine et animale au niveau international. Le but du travail est de suivre l'impact sur la qualité de l'eau dans le bassin versant de l’Ouche et évaluer la capacité des E. coli productrices de BLSE de type CTX-M à se propager et survivre dans les eaux. Une stratégie pour l’échantillonnage des eaux de surface et souterraines a été déployée selon les contextes hydrogéologiques, l'utilisation des terres et les STEP. L’approche hydrochimique s’appuie sur l’analyse des paramètres tels que les nitrates et le bore complétés par l’analyse de Terres rares dont le gadolinium et le suivi de produits pharmaceutiques (caféine, carbamazépine, paracétamol, ibuprofène). Les premiers résultats montrent une contamination des eaux de surface par E. coli BLSE. Cette dissémination est associée au rejet des eaux usées dans le milieu. On note néanmoins qu’au niveau de la nappe alluviale le transfert d’E. coli est nul à faible que celui des BLSE est nul. Dans ces contextes, la filtration des eaux de surface par les berges et potentiellement les temps de transfert jouent en faveur de la filtration des E. coli. A l’inverse en secteur karstique, on note la présence d’E .coli BLSE dans les sources karstiques. Contrairement aux eaux de la nappe alluviale qui sont marquées par les eaux usées, les eaux karstiques sembleraient impactées par une contamination ayant une seconde origine potentiellement agricole compte-tenu de l’occupation des sols.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01312990 , version 1 (09-05-2016)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01312990 , version 1

Citer

Julie Lions, Anne Togola, Guillaume Duyck, Alain Hartmann, Monique Fabre. Exposition des eaux souterraines peu profondes à Escherichia coli résistant aux antibiotiques : approche hydrochimique pour identifier les sources et les voies de transfert. Les polluants émergents : de nouveaux défis pour la gestion des eaux souterraines ?, SHF, May 2016, Orleans, France. ⟨hal-01312990⟩
196 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More