Post-mining management in a major French mining area – example of the Lorraine iron ore basin - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année :

Post-mining management in a major French mining area – example of the Lorraine iron ore basin

(1) , (2) , (3) , (1)
1
2
3

Résumé

The Lorraine iron ore basin, in north-eastern France near to the border with Luxemburg, extends over 1,700 km² in a highly urbanised region. Mining ceased in 1997. In a little over a century 40,000 km of galleries were dug creating more than a billion cubic metres of residual voids. Modern working was by the room and pillar method followed, in some cases, by depillaring. At the end of the 1990s a series of major accidents (subsidence, sinkholes) occurred, some of which affected the safety of people and property. In the wake of these events, the French government developed a mining-risk management policy and introduced tools to provide, initially, for expert study and research and, later, for operational interventions. The extent of the Lorraine basin and the severity and multiplicity of the hazards identified and of the potential above-ground consequences required the development and implementation of a specific methodology for assessment of hazards as well as for risk identification and treatment. In this context, an approach based on retro-analysis of past events was developed, validated by an Expert Committee and common to the 120 municipalities in the basin. In addition, the importance of the potential above-ground consequences led to prioritisation of risks and, later, to specific studies of certain areas. This work, conducted over 10 years, led to publication of hazard maps to which the municipalities can refer when planning their urban development projects. All of the documents used for the studies and their results are stored in a special database (LorFer). In parallel, solutions were implemented to treat the risks of surface damage. Given the specific characteristics of the iron ore basin, the focus was on monitoring of underground cavities (visual or video inspections of mine, microseismic monitoring, level surveying). When monitoring can no longer ensure the safety of people and property, remedial steps (backfilling, reinforcement, etc.) or expropriation are undertaken. This global approach applied to the iron ore basin is a concrete example of the post-mining management introduced by the French government. Currently administrative management and policy direction is overseen by the State and notably by the Ministry for Ecology and Sustainable Development and its Regional Divisions. BRGM's Mine Safety and Risk Prevention Department is tasked by the State with implementation of safety engineering works and with the operational management of safety installations and plant. Expert studies in the area of mining are entrusted to an independent organisation, GEODERIS. Research undertaken by GISOS, a scientific interest group, completes the scheme.
Le bassin ferrifère lorrain, situé dans le nord-est de la France, près de la frontière luxembourgeoise, s’étend sur environ 1700 km², dans une région fortement urbanisée. L’exploitation s’est arrêtée en 1997. En un peu plus d’un siècle, 40 000 km de galeries ont été creusées, créant plus d’un milliard de m3 de vides résiduels. L’exploitation moderne était réalisée par la méthode des chambres et piliers, suivie ou non d’un dépilage intégral. A la fin des années 1990, une série de désordres (affaissements, fontis) de grande ampleur se sont produits, affectant pour certains la sécurité des personnes et des biens. Suite à ces évènements, l’Etat français a développé une politique de gestion des risques miniers et mis en place à cette fin différents outils pour assurer tout d'abord l’expertise et la recherche et plus tard les missions opérationnelles. La grande étendue du bassin ferrifère lorrain, l’importance et la multiplicité des aléas identifiés et des enjeux de surface ont nécessité de définir et de mettre en œuvre une méthodologie spécifique d’évaluation des aléas, mais également d’identification et de traitement du risque. C’est ainsi qu’une démarche, basée sur la rétro-analyse d’évènements passés, validée par un Comité d’Experts et commune à l’ensemble des cent vingt communes du bassin a été définie. Par ailleurs, l’importance des enjeux de surface a conduit à hiérarchiser les risques et à effectuer, dans un second temps, des études spécifiques sur certains secteurs. Le résultat de ce travail, mené depuis plus de 10 ans, se concrétise par la publication de cartes d’aléas auxquelles les communes se réfèrent pour mener à bien leurs projets de développement de l’urbanisation. L’ensemble des documents ayant servi à la réalisation des études ainsi leurs résultats sont consignés dans une base de données spécifique (LorFer). En parallèle, des solutions de traitement du risques pour les enjeux en surface sont mises en œuvre. Compte tenu des spécificités du bassin ferrifère, une place privilégiée est donnée à la surveillance des cavités souterraines (inspection depuis le fond ou la surface, écoute microsismique, nivellement). Lorsque la sécurité des personnes et des biens ne peut plus être assurée par la surveillance, des mesures de traitement (comblement, confortement…) ou d’expropriation sont prises. La démarche globale appliquée au bassin ferrifère est un exemple concret de la politique de gestion de l’après-mines mise en place par l’Etat français. A l'heure actuelle, le pilotage administratif et politique est géré par les services de l’Etat et notamment le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie et ses Directions Régionales. Le Département Prévention et Sécurité Minière du BRGM est chargé par l’Etat des travaux de mise en sécurité et de la gestion opérationnelle des installations et équipements de sécurité. L'expertise minière est confiée à une structure indépendante GEODERIS. La recherche confiée à un groupement d’intérêt scientifique regroupant plusieurs partenaires (GISOS), complète ce dispositif.
Fichier principal
Vignette du fichier
Mine Closure 2014 - Lorraine iron ore basin_isabelle Vuidart - English.pdf (1.01 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01100459 , version 1 (06-01-2015)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01100459 , version 1

Citer

Isabelle Vuidart, Rafik Hadadou, Pascale Hanocq, Laurent Semmelbeck. Post-mining management in a major French mining area – example of the Lorraine iron ore basin. Mine Closure 2014 : 9th International Conference on mine closure, Oct 2014, Johannesbourg, South Africa. 14 p. ⟨hal-01100459⟩

Collections

INERIS BRGM
282 Consultations
699 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More