Regard sur la structure géologique du substratum pré-Mésozoïque du Bassin de Paris

Résumé : Le substratum pré-Mésozoïque du bassin de Paris (SMBP) constitue un élément majeur pour la compréhension de l’architecture du bassin de Paris telle que nous la connaissons à l’heure actuelle. Façonné par trois cycles orogéniques majeurs au minimum: l’Icartien qui reste encore mal caractérisé (2000 Ma), le Cadomien (760-540 Ma) et le Varisque (500-300 Ma), il est parfois difficile de faire la part entre les structures néoformées et les structures héritées des événements antérieurs. De plus, la majorité des structures cadomiennes et varisques masquées par les sédiments Mésozoïques ont été réactivées au cours du Mésozoïque et pour partie également au Cénozoïque. La compilation, le traitement et l'interprétation de nouvelles données géophysiques (magnétisme aéroporté et gravimétrie) sur une large part de l’ouest du bassin de Paris offre une nouvelle vision du substratum ante-Mésozoïque du bassin de Paris. Calées sur le socle armoricain nos premières interprétations révèlent la continuité des structures majeures. Par exemple les complexes plutoniques tardi-Cadomiens et une partie des formations sédimentaires d’âge paléozoïque des domaines Nord et Centre armoricain peuvent être suivis sous une grande part de la couverture sédimentaire. Le synclinal du Sud de Rennes peut également se suivre grâce aux niveaux ferrugineux caractéristiques de la formation du « Grès armoricain ordovicien ». En outre, les failles de direction NW-SE généralement considérées pour leur jeu tardif montrent une importante récurrence. Ces structures semblent jouer un rôle important dans l’ouverture des bassins Stéphano-Permiens et probablement pendant l’ouverture de l’Océan Nord-Atlantique au cours du Cénozoïque. Ces premières interprétations sont étayées par des données de terrain (caractérisation structurale et pétrophysique), des données de forages profonds et de sismique pétrolière, afin de cartographier la nature et l’histoire structurale du SAMBP, à la jonction avec le massif Armoricain. Cette étude permettra d’actualiser le modèle existant de structuration du substratum pré-Mésozoïque du Bassin de Paris (Debeglia, 1981). Elle fournira notamment un nouveau cadre structural à l’interprétation des bassins Stéphano-permiens tardi-varisques encore très mal connus sous couverture, et apportera de nouveaux éléments pour la compréhension de la dynamique sédimentaire Mésozoïque.
Liste complète des métadonnées

https://hal-brgm.archives-ouvertes.fr/hal-01079930
Contributeur : Julien Baptiste <>
Soumis le : mardi 4 novembre 2014 - 10:03:16
Dernière modification le : vendredi 10 mai 2019 - 13:54:16

Identifiants

  • HAL Id : hal-01079930, version 1

Collections

Citation

Julien Baptiste, Guillaume Martelet, Michel Faure, Laurent Beccaletto, José Perrin. Regard sur la structure géologique du substratum pré-Mésozoïque du Bassin de Paris. Géologie du Bassin parisien : le Cinquantenaire de l'AGBP, Nov 2014, Paris, France. ⟨hal-01079930⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

358