Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Le substratum pré-mésozoïque du bassin de Paris revisité: évolution structurale des bassins permo-carbonifères sous couverture sédimentaire

Résumé : En France, les bassins sédimentaires permo-carbonifères affleurent localement en étroite relation cartographique avec les grands domaines varisques (Massif Armoricain, Massif Central, Vosges). Ces bassins, principalement considérés comme des bassins intra-montagneux mis en place en contexte post-orogéniques à la fin de l'orogenèse varisque, se sont développés à la suite d'événements tectoniques d'échelle crustale et/ou lithosphérique (e.g. détachements). Par opposition, nous avons peu d'information sur leur présence en subsurface sous leur couverture sédimentaire post-dépôt. C'est par exemple le cas dans le sud-ouest bassin de Paris, où seulement quelques études régionales se sont appliquées depuis le milieu du XX ème siècle à préciser leur position sous la couverture sédimentaire mésozoïque. Notre approche se base sur l'interprétation d'environ 1480 km profils sismiques retraités par nos soins et acquis dans la région Centre par l'industrie pétrolière dans les années 80. Pour la première fois, (1) nous sommes capables d'aborder de manière détaillée la géométrie de ces bassins, sur la base d'une compilation des données de forages, de l'interprétation de surfaces géologiques choisies, de l'agencement des géométries internes aux grands ensembles sédimentaires, et de leurs faciès sismiques; (2) nous avons identifié plusieurs familles de failles en fonction de leur direction et de leur période d'activité relative, en relation avec le schéma structural régional tardi-varisque (importance de l'activité tectonique décrochante); (3) nous proposons une cartographie structurale détaillée de ces bassins tout en discutant de leur mode de mise en place; (4) nous avons calculé des cartes d'épaisseur en temps et en profondeur de ces bassins, ce qui nous permet d'obtenir une pseudo-vue 3D des différents dépocentres (bassins d'Arpheuilles, de Contres et de Brécy); (5) nous avons enfin estimés la phase de soulèvement pré-triasique enregistrée par ces bassins (soit environ 1500 m), phase scellée par l'arrivée des premiers dépôts sédimentaires du Trias. Comme nous le montrons par cette étude, ces objets géologiques mal connus (sur lesquels les dernières études spécifiques datent des années 80) ont encore beaucoup à nous apprendre sur la période de transition entre la fin du cycle orogénique varisque à la fin du paléozoïque et le début du cycle sédimentaire mésozoïque; sans compter leur possibles applications industrielles.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-brgm.archives-ouvertes.fr/hal-01061040
Contributeur : Laurent Beccaletto <>
Soumis le : vendredi 5 septembre 2014 - 09:23:29
Dernière modification le : vendredi 15 mai 2020 - 10:24:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01061040, version 1

Collections

Citation

Laurent Beccaletto, Olivier Serrano, Laure Capar, Stéphane Marc. Le substratum pré-mésozoïque du bassin de Paris revisité: évolution structurale des bassins permo-carbonifères sous couverture sédimentaire. Colloque du cinquantenaire de l'AGBP : Association des Géologues du Bassin de Paris, Nov 2014, Paris, France. ⟨hal-01061040⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

115