Impact of site classification on deriving empirical ground motion prediction equations: application to the west Eurasia dataset - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2007

Impact of site classification on deriving empirical ground motion prediction equations: application to the west Eurasia dataset

(1) , (2) , (2) , (3)
1
2
3

Résumé

Dans ce travail, nous avons classifié les sites en utilisant la période dominante à partir du rapport spectral moyen (H/V) des spectres de réponse et nous avons examiné l'impact de cette classification sur le calcul des modèles empiriques de prédiction du mouvement sismique. Cette procédure a été appliquée à la base de données compilée par Fukushima et al. (2003) dont les sites ont été classés comme étant au rocher ou au sédiment. En appliquant cette technique, les sites sur des sols mous ont clairement été identifiés. Avec cette nouvelle classification nous avons calculé des équations de prédiction empirique du mouvement sismique. La variabilité aléatoire de ces équations (mesurée par leur écart type) est légèrement inférieure à celle obtenue en utilisant une classification au rocher et au sédiment seulement. Cependant, l'effet le plus important est sur le spectre de réponse prédit, qui est très différent de celui calculé avec les deux classes rocher/sédiment. Les spectres prédits avec cette nouvelle classification montrent une différence importante entre sites mous, raides et rocheux. ABSTRACT. We classify sites based on their predominant period computed using average horizontal-to-vertical (H/V) response spectral ratios and examine the impact of this classification scheme on empirical ground-motion models. We apply this classification scheme to the database of Fukushima et al. (2003), for which stations were originally classified as simply rock or soil. The calculation of average H/V response spectral ratios permits the majority of sites in the database to be unambiguously classified. Soft soil conditions are clearly apparent using this technique. Ground-motion prediction equations are then computed using this alternative classification scheme. The aleatoric variability of these equations (measured by their standard deviations) is slightly lower than those derived using only soil and rock classes. However, perhaps more importantly, predicted response spectra are radically different to those predicted using the soil/rock classification. In addition, since the H/V response spectral ratios were used to classify stations the predicted spectra for different sites show clear separation.
Fichier principal
Vignette du fichier
fukushimaetal2007b.pdf (1.47 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-00714399 , version 1 (04-07-2012)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00714399 , version 1

Citer

Yoshimitsu Fukushima, L.F. Bonilla, Oona Scotti, John Douglas. Impact of site classification on deriving empirical ground motion prediction equations: application to the west Eurasia dataset. 7ème Colloque National AFPS 2007, Jul 2007, Châtenay Malabry, France. pp. 8. ⟨hal-00714399⟩

Collections

IRSN BRGM
115 Consultations
196 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More