Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Impacts des tempêtes sur la morphologie d'un littoral microtidal : le site du Lido de Sète à Marseillan, Golfe du Lion

Résumé : L'action des tempêtes marines entraîne souvent des réponses morphologiques rapides et des impacts importants sur les littoraux sableux : recul du trait de côte, submersion et érosion de la plage, franchissements et destruction des systèmes dunaires et parfois de l'ensemble du cordon littoral, mais provoque également une importante dynamique des barres sédimentaires d'avant-côte. Dans le cadre du projet européen MICORE (Morphological Impacts and COastal Risks induced by Extreme storm events), des campagnes de mesures sont menées depuis 2008 sur le Lido de Sète à Marseillan, afin de caractériser la dynamique des morphologies sableuses lors des événements énergétiques. L'objectif principal de ces campagnes est d'étudier la variabilité des réponses morphologiques en fonction des différents facteurs de forçages hydrodynamiques (vagues, marée, surcote), atmosphériques (vent, dépression atmosphérique, précipitation) et sédimentaires (morphologie préexistante) lors des tempêtes. Deux secteurs de plage à morphologies différentes ont été suivis de manière intensive par des techniques conventionnelles de topo-bathymétrie et d'hydrodynamique afin de caractériser leurs réponses respectives aux tempêtes marines. Le secteur sud est caractérisé par la présence de deux barres d'avant-côte quasi-rectilignes et le secteur nord est caractérisé par des morphologies sous-marines fortement tridimensionnelles (deux barres festonnées). Plusieurs tempêtes majeures se sont produites lors de ce suivi (celles du 26 décembre 2008 et du 21 octobre 2009 sont les plus importantes). Elles présentaient des caractéristiques très différentes en terme de hauteurs et périodes de la houle, mais également en terme de niveaux de surcote. Au niveau de la plage émergée, la réponse morphologique des deux secteurs est globalement identique et se traduit par des apports massifs de sable vers le haut de plage suite aux évènements les plus extrêmes. Pour la plage immergée, si le schéma classique de recul des barres pendant les tempêtes est observé sur les deux secteurs, la réponse tridimensionnelle est très différente : au sud, la barre interne reste rectiligne quels que soient les forçages ; au nord, le système alterne entre des situations rectilignes, en croissants, ou en festons rompus, avec des transitions très rapides. Les évolutions observées sur les deux zones semblent montrer que la cinétique des barres est principalement fonction du niveau d'agitation (Hs atteinte lors de l'évènement de houle). Toutefois, la morphologie préexistante joue un rôle prédominant dans la transition entre les différents types de barres dans la zone N. Les levés, réalisés après chaque coup de mer significatif (Hs>1,5 m) au cours du premier hiver, permettent de caractériser des seuils morphogènes et mettent en évidence l'importance des processus inter-tempêtes. En effet, le rôle des évènements de houle modérée se révèle fondamental dans le retour aux conditions "d'équilibre".
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-brgm.archives-ouvertes.fr/hal-00539871
Contributeur : Marielle Arregros <>
Soumis le : jeudi 25 novembre 2010 - 13:57:47
Dernière modification le : mardi 31 mars 2020 - 17:04:04

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Mathieu Gervais, Yann Balouin, Raphael Certain, Nicolas Robin, Serge Berné. Impacts des tempêtes sur la morphologie d'un littoral microtidal : le site du Lido de Sète à Marseillan, Golfe du Lion. XIèmes Journées Nationales Génie Côtier – Génie Civil, Jun 2010, Les Sables d'Olonne, France. pp.263-274, ⟨10.5150/jngcgc.2010.032-G⟩. ⟨hal-00539871⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

210